Le fameux plafond

Aaaah, le plafond. Il m’en a fait voir, celui-là 🙂

Souvenez-vous.. Des poutres transversales que je voulais garder visibles, ainsi que les voliges perpendiculaires et les planches, qui formaient en réalité le plancher de l’étage.

Mais, ma mère avait voulu, 25 ans plus tôt, isoler ce plafond. Tu parles d’une isolation efficace, des plaques de frigolite d’1 cm d’épaisseur ! (sur la photo voyez ces plaques -à l’origine blanches mais bien brunies de nicotine)

DSCN0270

 

 

 

 

 

 

 

Pour décoller les plaques, armée d’une palette à détapisser j’ai tout dégommé. Et encore rempli des sacs et des sacs poubelles, tout se cassait en petits morceaux au fur et à mesure que je décollais.

Le souci, c’est que le « colleur » s’en était donné à cœur joie ! Je ne m’attendais pas à ça :-/  En fait de colle, un mastic durci autant que de la pierre, et fameuses les taches ! au moins 6 cm de large…et ça tenait drôlement fort ! Z’avez vu le nombre qu’il y en avait? C’est de l’acharnement moi je dis. (sur cette photo le mastic a déjà été décollé)

DSCN0272

 

 

 

 

 

 

 

On a tout essayé avec mon frangin. Les solvants, les produits spéciaux, rien ne marchait. J’ai donc repris ma palette à détapisser, et un marteau…

On a compté, pour chaque point de mastic il fallait au moins 30 coups de marteau pour que la lame ait tout enlevé. ! 4 mètres x 8,5 ..compatissez les gens, et imaginez le nombre de cloches aux mains…. J’y venais tous les soirs après ma journée de boulot, je travaillais jusqu’à 23h puis je reprenais le bus pour rentrer chez moi, vers minuit. Ce plafond, je l’ai haï 🙂 Et ce n’était pas encore fini…

Parce que j’avais une idée bien précise depuis le début, je voulais qu’il soit entièrement repeint en blanc. Je m’entends encore dire à mon frère : « Bah dégommer les plaques? 1 ou 2 soirées ! Nettoyer le tout au st Marc idem, on laisse sêcher puis hop, je repeins ça le samedi et la semaine prochaine le plafond est fini »

C’est ça, rêve…

J’ai mis 2 semaines (seulement les soirées) pour enlever le mastic. Puis le samedi suivant, perchée sur mon échafaudage et armée de st Marc bien mousseux et d’une énorme éponge me voilà à l’attaque.

C’était sans compter sur la nicotine… aussitôt la mousse étalée, elle devenait brunâtre et me coulait le long du bras.. J’appelle mon frangin, en pleurs. Je déteste ma mère, je hais cette crasse et tout le plafond et je ne veux plus habiter ici !

Il me dit de tout arrêter, il faudrait au moins le laver 2 fois et le rincer autant, et ce n’est pas possible c’est trop dégueu de se faire tout dégouliner dessus, il viendra demain avec un karcher professionnel (?)

Les gens…..le karcher, même réglé au minimum, ça déménage ! Mon frangin sur l’échafaudage, avec tout qui lui retombait dessus -couleur café noir-, et moi au sol avec une raclette, qui tentait de pousser le « café » dehors. Les voisins sont même venus voir, inquiets de ce que l’on sortait comme quantité d’un liquide pareil.. On a fait tout le plafond une fois, on a essuyé comme on pouvait toutes les gouttes qui restaient sur le bois et puis on est rentrés se doucher, entre 2 nausées.

Quand ça été bien sec, j’ai débarqué avec ma peinture.. 1er coup de pinceau, et la couleur blanche vire au brun, tout est encore imprégné de nicotine ! Alors j’ai cherché, j’ai appelé les magasins de peinture, de bricolage, et j’ai finalement trouvé LE produit miracle. Prévu pour tout couvrir, des taches de nicotine et même jusqu’aux taches de rouille paraît-il. Pas folle la guêpe, j’achète d’abord un petit pot de ce produit hors de prix histoire de tester. Et ça marche ! En plus il est blanc, que demander de plus?

Heu…qu’il soit moins épais, plus facile à étaler peut-être…. consistance d’une mayonnaise (après le café, restons dans la bouffe 🙂 ), et à mettre au mini rouleau. Mais d’abord, enduire de mayo toutes les interstices des planches, et tous les angles au pinceau. Ensuite c’est donc avec un rouleau de 6 cm de large (vous avez bien lu) que j’ai enduit les 34 mètres carrés. 3 semaines en soirées, plus 2 week-ends j’ai cru que je n’en verrais jamais la fin 🙂

0001

 

 

 

 

 

 

La suite de la pièce de séjour/garderie…. dans un prochain épisode 🙂